santé sexualité dépistage MST
Santé

Santé et sexualité : et s’il était temps de faire un dépistage ?

Découvert par le grand public dans les années 80, phénomène de société et grand enjeu de santé publique dans les années 90, le virus du SIDA, connu aussi sous VIH est depuis entré dans les consciences. Même si la sensibilisation a porté ses fruits, il continue à être présent, en France comme dans une majorité de pays.

VIH : histoire d’un virus dévastateur

Le site belge Aide Info Sida nous retrace la genèse de ce qui était à l’origine un virus présent chez le singe :

D’après des modèles statistiques réalisés par des chercheurs en génétique et en biologie moléculaire (analyses phylogénétiques) et des modèles mathématiques de chronobiologie, tentent à prouver que les premiers cas d’infections HIV remonteraient un peu avant 1900.
Très probablement, des chasseurs se sont blessés en découpant des chimpanzés infectés dont ils se nourrissent (viande de brousse), puis ont contaminés leurs familles…
Le Congo belge se développait et commence à attirer les populations frontalières. Lentement des membres infectés quittent la forêt, se déplacent par la rivière Ngokole, puis le fleuve « Sangha » (Sangha River) affluent du fleuve Congo et arrivent à Léopoldville (Kinshasa), à 750 km plus au sud, pour trouver du travail et de meilleures conditions de vie. Aujourd’hui encore, le risque d’attraper de nouvelles anthropozoonoses (infections de virus HIV mutés) par la chasse et la consommation de « viande de brousse » de singe est réel.

Le VIH n’est pas la seule Maladie Sexuellement Transmissible

Quand on parle de Maladie Sexuellement Transmissible (appelée MST), on pense en premier lieu au VIH (SIDA), mais c’est oublier de nombreux autres cas, qui rentrent pourtant dans cette catégorie. De même, il convient de parler des IST, les Infections Sexuellement Transmissibles.
En France, lors d’un dépistage, il est donc conseillé d’effectuer le contrôle non seulement du VIH, mais d’un certain nombre de MST et IST qui ne relèvent pas du VIH, en parallèle. Ainsi, quel que soit la méthode retenue (par votre médecin traitant ou par le biais d’un centre de dépistage), demandez les tests les plus complets !

Comment faire un dépistage près de chez soi ?

Globalement, vous avez 2 possibilités pour effectuer un dépistage :
  1. Aller voir votre médecin traitant et lui demander une ordonnance pour effectuer un dépistage dans un centre de biologie médicale.
  2. Aller dans un centre de dépistage gratuit (et la plupart du temps anonyme) mis à disposition autour de chez vous. Il existe un centre de dépistage gratuit dans chaque département.

Sur ce dernier point, voici les explications fournies par Sida Info Service :

Vous recherchez une adresse de dépistage pour le VIH, une IST ou une hépatite ? Vous pouvez vous rendre dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic), qui remplace les CDAG depuis le 1er janvier 2016. Les dépistages du VIH, des IST et des hépatites y sont gratuits. Si vous le souhaitez, vous pouvez rester anonyme. Vous pouvez aussi y rencontrer une assistante sociale, un psychologue ou un sexologue, vous faire prescrire une contraception ou vous faire vacciner contre les hépatites A et B et le papillomavirus. Plus d’infos en appelant Sida Info Service 0 800 840 800.

Cliquez ici pour trouver le centre de dépistage le plus proche de chez vous !