Santé

Bien traiter les hémorroïdes

On compte une variété de méthodes pour traiter les hémorroïdes externes et internes. Les crises hémorroïdaires peuvent être définitivement soulagées grâce à la chirurgie. A travers ce petit guide, découvrez les solutions proposées par les médecins et chirurgiens contre ces poussées douloureuses.

Traitement des hémorroïdes externes

Le traitement envisagé par le médecin peut dépendre de l’ampleur des douleurs. Les hémorroïdes externes douloureuses sont dues à une dilatation des veines et artères situées sur le pourtour de l’anus. Si vous souffrez d’une crise mineure, alors il pourra prescrire des toniques veineux en association avec une crème ou des suppositoires. Ces indications suffiront pour apaiser une petite crise d’hémorroïdes. Par ailleurs, le thérapeute peut avoir recours à une incision. Ici, il s’agira de pratiquer une petite incision dans le but de soulager le malade. On n’a pas à craindre des douleurs, car cette intervention a lieu sous anesthésie locale. L’incision est envisagée lorsque la crise persiste malgré l’usage d’une crème et de suppositoires.

Traitement des hémorroïdes internes

Les hémorroïdes internes sont provoquées par la dilatation des veines et artères localisées dans l’anus. Divers traitements peuvent être utilisés pour en finir avec les hémorroïdes internes. Ainsi, en dehors d’une crise, le médecin peut faire des injections sclérosantes. Elles seront étalées sur trois semaines, à la fréquence d’une injection sclérosante par semaine. Le traitement par photocoagulation au rayon infrarouge est aussi utilisé pour vaincre les hémorroïdes internes. C’est un traitement indolore. D’un autre côté, on a la ligature élastique. Elle consiste à resserrer la base d’hémorroïdes peu volumineuses. Raison pour laquelle on utilise un élastique pour les nécroser.

Quand recourir à la chirurgie ?

On aura certainement recours à la chirurgie dans le cas où plusieurs autres traitements ont échoué. C’est pourquoi, lorsque les poussées douloureuses récidivent après plusieurs traitements différents, il faut penser à la chirurgie. On remarque que 5 à 10% des cas concernent la chirurgie. Le chirurgien peut opter pour une chirurgie classique dont le but est de retirer les hémorroïdes qui dépassent. La chirurgie classique est préconisée pour le traitement des deux formes d’hémorroïdes : externes et internes. L’opération se fait sous anesthésie. Pour vaincre les douleurs des suites opératoires, le chirurgien prescrit des antidouleurs. Des dérivés de morphine par exemple. Il y a des soins quotidiens à faire sur une période de 8 à 15 jours.

L’anopexie circulaire

L’anopexie circulaire est une technique chirurgicale qui se pratique sous anesthésie générale. Le chirurgien utilise cette méthode pour venir à bout des hémorroïdes internes. Dans la pratique, elle consiste à remonter les paquets hémorroïdaires sortant de l’anus à partir d’un agrafage circulaire sur la muqueuse rectale. Le temps mis pour l’opération est estimé à 15 mn. Elle nécessite une hospitalisation avec une durée située entre 24 et 36 heures. Toutefois, une semaine après l’intervention, vous serez apte à reprendre votre travail.

Depuis quelque temps, une technique de pointe pour les personnes sujettes aux hémorroïdes internes a vu le jour. Il est question de la procédure Rafaelo. Elle utilise la radiofréquence.

Lire plus » http://www.hemoroidee.com