Santé

Ce que vous devez savoir sur l’augmentation mammaire

L’augmentation mammaire est une procédure chirurgicale visant à augmenter la taille, la forme ou la plénitude du sein. Pour ce faire, le chirurgien place du silicone, une solution saline ou d’autres implants mammaires sous les muscles thoraciques ou le tissu mammaire. Les implants durent de 7 à 12 ans en moyenne.

Procédure d’augmentation mammaire

La procédure consiste à faire une incision et à insérer des implants. L’augmentation mammaire est faite pour :

  • Agrandir les seins qui sont naturellement petits
  • Restaurer la taille et la forme des seins après une grossesse, une perte de poids ou l’allaitement
  • Restaurer la symétrie lorsque les seins sont asymétriques
  • Corriger certains défauts après la chirurgie

Une chirurgie mammaire reconstructive peut être pratiquée dans le cadre du traitement du cancer du sein. Tandis que la chirurgie esthétique du sein est réalisée à des fins esthétiques. L’augmentation mammaire est une chirurgie esthétique.

Quels sont les différents types d’implants mammaires?

Un implant mammaire est une prothèse médicale qui est placée à l’intérieur du sein pour augmenter, reconstruire ou créer une nouvelle forme. Les implants mammaires peuvent contenir du silicium, une solution saline ou un autre composé.

Il existe trois principaux types d’implants mammaires :

Les implants salins qui sont remplis d’une solution saline stérile, comme de l’eau salée. La solution est maintenue dans une coque en silicone élastomère. Cela affecte la sensation, la fermeté et la forme de la poitrine. Si la solution fuit, elle sera absorbée et expulsée naturellement par le corps.

Les implants constitués de gel de silicone. Si un implant rempli de silicone fuit, le gel restera dans la coque ou s’échappera dans la poche de l’implant mammaire. Les patients qui choisissent ce type d’implant doivent effectuer des contrôles plus réguliers pour s’assurer que le gel soit encore bien stable. Une IRM ou une échographie peut être effectuée pour vérifier l’état des implants.

Les implants alternatifs composites peuvent être remplis de ficelle en polypropylène, d’huile de soja ou d’un autre matériau.

Les complications

Comme toute autre chirurgie, il est important de se renseigner sur les éventuelles complications avant de se lancer. Il faut savoir que les implants peuvent aller sous ou sur le muscle pectoral. Avant l’opération, le chirurgien doit aider le patient à choisir la taille de l’implant nécessaire. Cela peut être fait en mettant des implants de tailles différentes dans un soutien-gorge. Un anesthésique général est généralement là pour que le patient soit endormi pendant la chirurgie.

Options d’incision

L’incision pratiquée dépend principalement du résultat attendu et de l’ampleur de l’opération.

Les options suivantes sont possibles:

  • Incision inframmammaire, faite dans le pli sous le sein
  • Incision transaxillaire, à l’aisselle
  • Incision périaréolaire, autour du mamelon

Le choix de l’incision dépend de plusieurs facteurs, notamment de l’ampleur de l’élargissement, de l’anatomie du patient, du type d’implant et des préférences du chirurgien.

Il existe deux types de placement :

Un placement sous-musculaire ou sous le muscle pectoral. La récupération peut prendre plus de temps et la douleur peut devenir plus intense après l’opération.

Un placement sous-mammaire, ou sous-glandulaire, derrière le tissu mammaire, sur le muscle pectoral.

Fermeture des incisions

Le chirurgien ferme les incisions avec des points de suture, dans le tissu mammaire. Au début, les lignes d’incision seront visibles, mais elles disparaitront avec le temps.

L’augmentation mammaire laisse toujours un gonflement au niveau des seins, mais cela devrait disparaître au bout deux semaines. Les lignes d’incision vont également s’estomper. Au fur et à mesure que l’anesthésique se dissipera, le patient recevra des analgésiques pour soulager la douleur. Vous pouvez visiter le site www.augmentation-mammaire-lyon.com si vous voulez en savoir plus.